La délinquance juvénile en France

La délinquance juvénile est un sujet fort de l’actualité nous concernant tous, mais ce n’est pas une tendance qui a toujours existé. Elle n’a fait qu’apparaître petit à petit en évoluant à partir des années 1980. C’est pourquoi je vais avant tout montrer l’évolution de cette délinquance chez les jeunes depuis ces années. Ensuite démontrer les causes et pour quelles raisons  cette tendance à la délinquance est apparue, et enfin quelles conséquences tout cela engendre. Pour finalement répondre à cette problématique : Les jeunes sont-ils les seuls acteurs de la délinquance en France et dans notre société.

Alexas_Fotos, le 26/10/2017
Pixabay

La délinquance, un fait grandissant depuis les années 1980

Comme nous pouvons le constater sur le premier graphique de ce document, la délinquance chez les jeunes est un phénomène qui n’a fait qu’accroître depuis les années 1980, mais c’est surtout à partir de 1993 que la criminalité juvénile a augmenter subitement dans plusieurs secteurs, notamment: Les vols, Les atteintes aux personnes et la délinquance d’ordre public.

L’évolution de cette tendance ne c’est pas faite que aux niveaux du nombre de mineurs mis en causes lors d’infractions mais aussi des changements des mœurs de la sociétés. Une méfiance vis à vis des jeunes c’est installée avec l’apparition de la technologie et autres éléments visant les jeunes directement.

Les types de manifestations ont également changées au cours des années en évoluant avec les politiques, des personnes allant dans la rue pour manifester leur mécontentement au jeunes ne respectant plus les défenseurs de l’ordre publique.

Mais les jeunes sont-ils les seuls acteurs de cette délinquance, les politiques actuels n’y sont-elles pas pour quelques choses, l’éducation n’a t-elle aucun rôle à jouer et l’évolution des commerces ne les affectent t-elles donc pas?

Maya-Anaïs Yataghène
Manifestation du 2 Octobre 2010 – Bastille jeune
Place de la Bastille, Paris
Flickr

Les jeunes, pas seuls acteurs de leurs délinquances, plusieurs causes

Une marginalisation des classes populaires dans des quartiers laissant aux familles un sentiment d’exclusion et de rejet par rapport au reste de la société, ces groupes de personnes expriment donc leurs mécontentement dans les rues par des manifestations comme dis précédemment.

Un système éducatif ne suivant pas les jeunes jusqu’au bout et n’étant pas assez rigoureux, les mettant de côtés, des zones d’éducations prioritaires sont donc mises en places (ZEP) mais ce sont des écoles étant exclusivement dans des zones populaires les privant de relation avec des personnes extérieur à leur quartier.

L’éducation des parents à aussi un rôle essentiel à jouer, les parents sont bien les premiers mais pas les seuls responsables de l’éducation de leurs enfants ni de son contenu, ni surtout du contexte dans lequel ils la leur dispensent, ni des transgressions dont ils échouent parfois à les prémunir. Un enfant déviant ou un jeune délinquant est le résultat de la « mauvaise éducation » qu’il a reçue d’eux, et d’eux seulement. Les parents sont un facteurs principales de l’éducation des jeunes et sont donc responsables, mais ils ne le sont plus lorsque le jeune en question décide d’agir à l’extérieur de son propre gré.

Les addictions récurrentes chez les jeunes crées aussi des problèmes et des tensions au seins de la communauté, comme la drogue et l’alcool. Un manque de laxisme de l’état est aussi une cause, avoir retiré le service militaire ne forgeant plus le caractères des jeunes retirant cet esprit de respect envers les personnes adultes, dégradant la situation au quotidien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des causes pas sans conséquences, effet sur la société

En effet ces différents événements on pour conséquences de causer un sentiment d’insécurité chez les individus s’approchant vers ces zones populaires et banlieues ou encore de la peur, de rencontrer dans la rue des jeunes vêtus de la tenus que les stéréotypes décrivent.

Il en découle de la violence gratuite, de la violence verbale, trafique de drogue et alcool dont la consommation est accentué créant des conflits entre gang, vols avec agression, et tout ces faits sont intensifié par le temps créant une insécurité encore plus prononcé à chaque coin de rue.

Tout cela a pour conséquence de rendre les générations futures moins respectueuses de leurs prochains et de continué sur la voix de la criminalité.

Otis_Inf
le 11 avril 2017
Consequences 

 

Une évolution depuis les années 1980 de la délinquances en France a été causés par plusieurs facteurs, un changement des comportements de la société et des mœurs ont affectés cette dernière, en mal. Les parents ont leurs rôles à jouer, les politiques actuels encadrant leur lieux de vie et les faisant ce sentir exclue, le commerces de la drogues les rendant dépendant et détruisant leur parcourt scolaire. Tout cela engendrant de l’insécurité dans les rues et certains quartiers. Pour conclure, les jeunes ne sont pas les seuls acteurs de la délinquances en France depuis les années 1980, ils ont été victimes de la société les influents vers ce chemin, et à l’heure actuel c’est une tendance des plus fortes.

Bibliographie 

-Cairn.info : jeunesse ET délinquances (évolution de la délinquance des mineurs) Laurent Mucchielli

-cairn.info : jeunesse ET délinquances (parents sont-ils responsables) Frédérique Jésu 

– cairn.info : jeunesse seul acteur délinquances (Le retour des « bandes » de jeunes ?) Manuel Boucher

-cairn.info : jeunes seuls acteurs de la délinquances ( Entre l’émeute et le ghetto. Quels cadres de socialisation politique pour les jeunes des banlieues populaires ? ) Régis Cortéséro  

-HAL : délinquance juvénile ( De l’Apache au sauvageon. L’enfance délinquante : un enjeu républicain ) Martine Kaluszynski  

-HAL : délinquance des mineurs  ( Les mineurs mis en cause selon les statistiques de police ) Bruno Aubusson de Cavarlay   

-érudit : délinquances juvéniles en France (Délinquance et immigration en France : un regard sociologique [1] ) Laurent Mucchielli

-cairn.info : drogue et délinquance juvénile ( Facteurs de marginalisation sociale en Seine-et-Marne ) Mounir Mamoghli

-Revues.org: délinquance juvénile ( La sociologie de la délinquance juvénile ) Gérard Mauger

-cairn.info : facteur de délinquance ( Regards sur les addictions des jeunes en France ) François Beck ,  Ivana Obradovic , Marie Jauffret-Roustide  ,  Stéphane Legleye

FOURNIER Arthur, étudiant en première année de BTSA GEMEAU (gestion et maîtrise de l’eau) à l’ENIL de Mamirolle(25)

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans La jeunesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La délinquance juvénile en France

  1. Lafaure Thomas dit :

    Article intéressant, qui traite d’un sujet d’actualité. Article bien présenté. Les arguments présentés sont intéressants.

  2. Mareschal Justin dit :

    Sujet très intéressant et d’actualité !
    Très bon historique et évolution de la délinquance juvénile en France , cependant cela aurait pu être intéressant de parler de la délinquance juvénile dans le futur avec les futures générations arrivant qui sont totalement différentes des générations présentes que ce soit la Y ou X.
    Sinon sujet très bien construit et présentant bien les enjeux et les raisons de la délinquance juvénile en France !

  3. romain bez dit :

    Sujet d’actualité montrant bien les gros problèmes de socialisation chez les jeunes de notre époque. Le sujet montre bien le laxisme au niveau des règles de comportement dans la société d’aujourd’hui. Sujet bien construit et organisé.

  4. HUGUES-DIT-CILES Baptiste dit :

    un article qui fait réfléchir sur les méfaits des jeunes de nos jours, intéressant.