Le monde sur le chemin du TRANSHUMANISME connecté !

Le transhumanisme… vous devez certainement vous demander ce que ce terme veut dire ? Et bien sachez que celui-ci fait partie de votre quotidien sans même que vous vous en rendiez compte ! Par exemple, lorsque vous utilisez des applications comme Siri, l’assistant vocal des Iphones qui permet entre autres d’effectuer des recherches sur Google, vous avez recours à un logiciel doté d’une intelligence artificielle.

Aujourd’hui, nous utilisons quotidiennement des moteurs de recherche comme Google et sans le savoir, nous finançons indirectement des projets liés au transhumanisme. C’est donc dans le but de vous aider à comprendre le transhumanisme que nous nous sommes posée la question suivante :

« Face à la montée des nouvelles technologies de l’information et de la communication, doit-on souhaiter ou craindre une conscience et une intelligence artificielle ? »

Pour répondre à cette question, il nous faudra vous montrer ce qu’est le transhumanisme en général afin d’introduire le sujet, mais aussi de vous décrire le lien existant entre internet le transhumanisme. Puis nous vous dévoilerons les principaux acteurs de ce thème, ainsi que les innovations technologiques en rapport avec internet et l’implication économique qui en découle. Néanmoins, le sujet étant très controversé, nous vous montrerons que le transhumanisme peut poser des problèmes aussi bien au niveau socio-économique qu’au niveau ethnique. Vous pourrez donc à la suite de cet article vous faire votre propre opinion !

 

Intelligence artificielle Crédit photo Pixabay BY CC - Géralt

Intelligence artificielle
Crédit photo Pixabay BY CC – Géralt

Le transhumanisme, qu’est-ce que c’est ?

Définition : le transhumanisme consiste à utiliser la science et la technologie moderne pour améliorer les capacités physiques et mentales des êtres humains. C’est Julian Huxley, un biologiste britannique, qui a été le premier à définir le terme « transhumains » comme un homme qui reste un homme, mais se transcende lui-même en déployant de nouvelles possibilités pour sa nature humaine.

Le transhumanisme aujourd’hui, c’est la création de prothèses bioniques qui permettent la pratique du handisport ainsi que les implants qui permettent aux personnes ayant un membre manquant de contrôler une prothèse par la pensée. Les progrès technologiques et la miniaturisation extrêmes des composants électroniques permettent maintenant d’insérer une puce dans le cerveau pour analyser les flux nerveux et les interpréter correctement.

Cependant, pour certains le transhumanisme est une notion plus vaste que pour d’autres, car nous sommes déjà tous transhumanistes puisque nous utilisons internet tous les jours grâce à nos téléphones, nos ordinateurs et tous les autres terminaux qui permettent d’y accéder. De plus, avec Wikipédia en source d’information inépuisable et accessible partout dans le monde et les jeux en ligne offrant une réalité virtuelle à explorer, nous sommes tous déjà adeptes du transhumanisme. Quand on y pense c’est vrai qu’internet rejoins parfaitement la définition même du transhumanisme, c’est un outil qui permet à l’homme d’améliorer ses capacités mentales.
Le transhumanisme s’articule donc principalement autour de sciences telles que les nanotechnologies, les biotechnologies, la science de l’information ou les sciences cognitives, tout pour faire rêver les passionnés de technologie.

Qui sont les gourous du transhumanisme et quelles sont leurs implications ?

Jamais vous ne pourriez imaginer que l’un des principaux acteurs du transhumanisme se trouve être le moteur de recherche le plus utilisé au monde … vous l’aurez donc deviné il s’agit de GOOGLE ! En effet celui-ci participe activement aux recherches en rapport avec la singularité et n’hésite pas à mettre en jeux des milliers d’euros. C’est en l’occurrence Larry Page, l’un des deux fondateurs de Google qui décide d’embauché Raymond Kurzweil, pas tout à fait par hasard, puisque celui-ci sponsorise depuis des années la singularity university fondé entre autre par Kurzweil, elle met en avant ses différentes inventions comme la première machine à convertir les textes en parole pour les aveugles. Page a continué sur cette lancée en engageant Sergey Brin qui est comme en fait exprès également informaticien et bien sûr fasciné par la singularité.

Moteur de recherche Crédit photo Pixabay BY CC - Hebi 65

Moteur de recherche
Crédit photo Pixabay BY CC – Hebi 65

Mais Google ne s’arrête pas là ! … Il a créé un mystérieux laboratoire dédié à la recherche, mais fermé au public … le Google X lab. Avec un investissement de plus 450 millions d’euros pour ses recherches, celui-ci s’est lancé dans des projets futuristes tels que :

  • Les implants neuronaux: ce projet consiste à améliorer l’homme grâce aux technologies. Il consiste à freiner le vieillissement de l’être humain au niveau du cerveau et des autres organes qui pourrait être malade. Google travaillerait même sur la sauvegarde du cerveau et la possibilité de répondre à toutes les questions grâce à une connexion directe à Google.
  • L’intelligence artificielle: Google X lab a dévoilé son premier cerveau électronique en juin 2012. Il a la capacité d’apprendre par lui-même et pourra à l’avenir être intégré à des machines. D’après des tests de Google, 82 % ont permis la reconnaissance de visage humain, un résultat plutôt encourageant !
  • Le Brinbot: c’est un robot qui reproduit les mouvements d’une personne, il peut être contrôlé à plusieurs kilomètres, il est apparu pour la première fois en 2010 à la NASA.
  • Les Google glass: qui comme vous l’aurez peut-être remarqué sont très plébiscité en ce moment, et pas forcément en bien … car le design, la performance et le prix leur porte préjudice. Toutefois, un nouveau concept serait à l’essai ! nous devons quand même vous expliquer leurs utilités, elles permettent  de voir s’afficher des notifications à propos de la météo, ses mails, ses SMS, des vidéos et même un peu de recherche.

 

Pour autant les transhumanistes ne se trouve pas qu’au sein de Google, on peut retrouver Nick Bostrom et David Pearce, les créateurs de la WTA (World Transhumanist Association) ou plus tard en 2008 « Humanity + » qui a pour but de promouvoir le transhumanisme, mais aussi pour que ce mouvement soit reconnu par les scientifiques. Vous devez savoir que cette organisation  tient à respecter l’humain en tant que tel.

En ce que concerne l’aspect économique, le transhumanisme peut favoriser les retombés économiques grâce au fort potentiel des nouvelles technologies qui permettent d’accroître la compétitivité tout en développant les nouvelles industries. Il pourrait même relancer l’économie américaine ! Puisque beaucoup d’organismes investissent dans ce domaine, qui doit par ailleurs continuer de se développer afin de créer un nouveau secteur professionnel, que certains appellent le « quaternaire », il mêle les nouvelles technologies avec les secteurs déjà existants, comme l’agriculture, la santé, les loisirs et les services. Ce nouveau secteur sera créateur de nouveaux emplois, par exemple le contrôle de processus de fabrication. Malgré tout l’aspect positif qu’engendre le transhumanisme, il ne faut pas négliger les conséquences néfastes qu’il peut avoir au niveau éthique !

Le transhumanisme, un état contre-nature !

Face au développement de l’automatisation et de la robotisation, il est à craindre la diminution d’emploi d’environ 40% dans le secteur industrielle, mais aussi pour les services où les machines seront d’une plus grande précision et même si les machines peuvent créer de nouveaux emploi en amont, ceux-ci ne remplacerons jamais la totalité des emplois supprimés. Il faut également se préoccuper des dépenses économiques qui pour certains projets sont pharaoniques comme vous avez pu le voir précédemment, les investisseurs doivent être certains de la rentabilité de leur projet, pour leur propre intérêt mais également pour l’économie en général. Les conséquences socio-économiques négatives ne sont pas les seuls, il faut aussi prendre en compte les soucis éthiques…

Repairing the heart Credit photo Fotlolia BY CC - Ktsdesign

Repairing the heart
Credit photo Fotlolia BY CC – Ktsdesign

Etant donné que toute personne possède sa propre façon de penser, il est normal que tout le monde ne soit pas favorable à l’arrivée de l’Homme augmenté. Vous vous en doutez peut-être, la majeure partie des opposants se trouve être au niveau de la religion en particulier les monothéistes, car celle-ci est très conservatrice et s’oppose donc fortement au progrès technologique.

Un débat fait rage au sein de la religion ! Car les nouvelles technologies et en particulier l’intelligence et la conscience artificielle amènerais à créer une machine qui pense comme un être humain, mais qui ne possède ni chaire … ni sang … ni CŒUR ! On en viendrait même à parler d’immortalité, ce qui est inconcevable pour les conservateurs.

D’autres craignent le transhumanisme sans forcément être croyant d’une quelconque religion … car celui-ci peut amener certaines personnes qui découvre le transhumanisme à se demander : les machines vont-elles un jour dépasser les capacités humaines ? Une partie de la population craint donc de voir la race humaine disparaître au profit d’une aire purement technologique qui dominerait le monde …

 

Finalement, que penser du transhumanisme ?

Après vous avoir exposé le pour et le contre, et après avoir nous-mêmes étudier ce sujet, nous vous avouons que chacune de nous possède une opinion bien différente, ce qui montre un peu plus que le transhumanisme peut être à double tranchant ! Il s’avère que celui-ci peut tout aussi bien et bénéfique pour l’homme au niveau de la médecine et des avancés qu’il pourrait engendrer, pour toutes les personnes malades qui attendent depuis des années un remède « miracle » à leurs maladies. Cependant, ce mouvement peut également causer de nombreuses difficultés au niveau économique avec ses dépenses vertigineuses. Il faut aussi appréhender la possible supériorité de cette futur population. En effet, une sorte de peur peut se développer face à ces nouveaux « êtres sans âme » car si l’être humain perds le contrôle de la machine, cela pourrait être une véritable catastrophe pour l’humanité !

Et vous ?… Si vous deviez autoriser le transhumanisme, le feriez-vous ?

Cyber fashion Credit photo Fotolia BY CC - Dmytro Tolokonov

Cyber fashion
Credit photo Fotolia BY CC – Dmytro Tolokonov

Rédigé par Mallory Eichstatter et Karine Bolmont.

Bibliographie :

 

Champalle, Laurène et Solonel, Julien. Innovation: et Google créera le surhomme [En ligne]. Le parisien, mis à jour le 27 novembre 2014 [consulté le 11 octobre 2014]. Disponible sur : http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/innovation-et-google-creera-le-surhomme-26-11-2014-4324437.php

Dickès, Jean-Pierre. Google Baseline Study : vers l’homme parfait [En ligne]. Média-Presse-Info, 2013, mis à jour le 30 septembre 2014 [consulté le 19 décembre 2014]. Disponible sur : http://www.medias-presse.info/google-baseline-study-vers-lhomme-parfait/15797

Ferreira,  Elsa.  « Singularité » :  l’idéologie  de  la    Silicon    Valley  qui  valait  des  milliards  [En ligne].  Rue89,   2007, mis à jour le 15 septembre 2013 [consulté le 26 Janvier 2015]. Disponible sur : http://rue89.nouvelobs.com/2013/09/15/singularite-lideologie-silicon-valley-valait-milliards-245677

Jacquemin, Christophe. Les technologies numériques comme prothèses de notre cerveau ? [En ligne]. Automates Intelligents, 2005, mis à jour le 21 septembre 2011[consulté le 19 décembre 2014]. Disponible sur :http://www.automatesintelligents.com/labo/2011/cerveau_et_internet.html

Schulz, Thomas et Simonite, Tom.Google maître du futur. Courrier international, du 28 mai au 4 juin 2014, n°1230, p. 32 a 37.

Thiers, Benjamin. L’Homme, le Web, la Machine : vers un transhumanisme connecté [En ligne]. Blog Jalis, 2002, mis à jour le 21 juillet 2014[consulté le 2 octobre 2014]. Disponible sur : http://blog.jalis.fr/post/L-Homme,-le-Web-et-la-Machine

Intelligence artificielle… Doit-on la craindre ou l’accélérer ? [en ligne]. Lescurieuses, 2013,[consulté le 19 novembre2014]. Disponible sur :http://www.lescurieuses.net/2014/11/intelligence-artificielle-doit-on-la-craindre-ou-laccelerer/

Le rapport NBIC [En ligne]. Transhumanism, 2003, mis à jour le 12 mars 2003[consulté le 13 décembre 2014]. Disponible sur : http://www.transhumanism.org/index.php/WTA/more/752/

Transhumanisme : le dossier [en ligne]. Cobloging, 2015,[consulté le 2 octobre 2014]. Disponible sur : http://www.cobloging.fr/dossiers/transhumanisme-dossier/

LES 7 PROJETS LES PLUS INCROYABLES DU GOOGLE X LAB[En ligne]. Hitek, 2013, mis à jour le 5 décembre 2013 [consulté le 29 octobre 2014]. Disponible sur :http://hitek.fr/actualite/googlex-lab-projets_1051

Stephen Hawking: «L’intelligence artificielle pourrait mettre fin à la race humaine» [En ligne]. 20 minutes, mis à jour le 3 décembre 2014 [consulté le 11 octobre 2014]. Disponible sur :http://www.20minutes.fr/sciences/1493427-20141203-stephen-hawking-intelligence-artificielle-pourrait-mettre-fin-race-humaine

Ce contenu a été publié dans Internet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Le monde sur le chemin du TRANSHUMANISME connecté !

  1. Elodie Biedermann dit :

    Article très intéressant, je trouve le sujet prenant en effet nous sommes tous concerné par le transhumanisme. De plus la mise en forme, le vocabulaire ainsi que la présentation général sont attrayants. Beau travail à vous !

    Elodie

  2. Gaillard Justine dit :

    Les interpellations envers le lecteur le pousse à continuer la lecture de l’article. Les titres sont éloquents, le contenu est aéré ce qui facilite la lecture. Vous nous poussez à nous poser des questions ce qui permet d’en retenir le contenu.
    Très bon choix de sujet et bonne rédaction.

  3. Salomon Charlotte dit :

    Très bon sujet avec de bonne illustrations, une présentation qui incite à la lecture et surtout de bonnes explications sur une notion que nous connaissons peu alors que nous y sommes tous soumis par l’utilisation des nouvelles technologies.

  4. Flavien DUROYAL dit :

    Rien qu’en survolant votre blog on a de suite envie de le lire, la présentation, la mise en page et l’emplacement de vos illustrations rendent votre blog accrocheur.
    Ne sachant pas ce que signifiait le transhumanisme, votre blog m’a permis de mieux comprendre ce que cela voulais dire, et, en ayant lu votre blog je ne sais pas de quel camps je suis en réalité, pour ou contre le transhumanisme …
    Votre blog est complet et pousse à réfléchir sur les évolutions et les avancées technologique de l’Humanité.
    Vous avez choisi un excellent sujet d’investigation et votre blog est quant à lui aussi bien rédigée.

  5. Alexis Ramand dit :

    Votre document est très explicite, il nous aide a bien comprendre ce que c’est que le transhumanisme. je ne connaissais pas très bien ce mot et le monde qui tourne autour de lui. Maintenant cela m’intéresserais d’approfondir mes connaissances par d’autres recherches. Je ne savais qu’il y avait toute une économie qui tournait autour de ce thème. On parle de transhumanisme dans des films mais je ne penser pas que cela existait déjà et je ne savais pas que un membre bionique faisait parti du transhumanisme. comme je l’ai dit il est explicite et montre bien l’avancée de l’être humain dans la technologie.
    Bon boulot !

  6. Dupon dit :

    J’ai trouvé votre article bien fourni avec de bonnes explications de très bon arguments. Une mise en forme très bien réalisée avec de superbes images. Bravo

  7. Maureen dit :

    J’ai appris beaucoup de chose en consultant votre article ! A savoir : le fait que google finance des projets transhumanistes et que nous participons également à cela en utilisant google chrome quotidiennement 🙁 Je penche plutôt pour l’idée de l’appréhension de cette « population » future! Mais comment essayer de luter contre ces avancées technolohiques quand on a pas les moyens? J’avoue ne pas avoir de réponse a cette question! La technique envahie trop les sociétés occidentales! Quel dommage 🙁 la vie est tellement plus simple sans cette volonté de toujours vouloir plus grand, plus puissant, plus moderne. A part ça, très bon article (y)