L’eau potable pour les populations défavorisées

L’eau potable de nos jours constitue seulement 3% de la réserve d’eau mondiale accessible à toutes les populations vivantes sur notre planète Terre. En revanche, ce qui est le plus improbable c’est que certaines régions du monde n’ont pas accès à l’eau potable. C’est donc pour cela que nous occidentaux, nous avons dû accélérer le processus concernant la création d’innovation technologique, en lien avec l’accès à l’eau car la demande de cette de ressources ne cesse de grandir dû à l’augmentation de la population dans ces zones très pauvres et très peuplées du monde.

De nos jours, on constate que l’on cesse d’innover pour n’importe quelles raisons, dans n’importe quels domaines. Le problème étant que ces innovations n’ont pas une durée très importante, notamment dans le domaine de l’eau. Ces différentes innovations ont été créés pour, soit révolutionner le monde pour avoir accès à l’eau ou soit de permettre aux pays les moins développés de vivre convenablement.

Parc, Boire, Robinet

Fille buvant à la fontaine. Source Pixabay

Dans un premier temps, nous verrons quelles innovations ont été créé, puis nous verrons l’impact que ces innovations ont eu sur les populations et pour terminer, nous expliquerons que ces solutions ont une limite au niveau du temps de vie.

 

Les innovations qui ont révolutionné le monde

Pour commencer sur Terre, ils sont plus de 3 millions à ne pas avoir accès à l’eau potable dont 300 millions qui vivent en Afrique le continent le plus mal desservis par cette ressource. Depuis quelques années maintenant beaucoup d’entreprise européenne voir même française ont essayer de faire le nécessaire pour éviter ces inégalités mais le problème reste encore le même. Plus ont avance dans le temps plus, la population augmente donc il faut crée des innovations qui sont capable d’alimenter plus de personnes chaque année.

L’eau représente 65% du corps humain c’est pour cela qu’il faut une quantité suffisante pour chaque habitant de cette planète, certaines entreprises ont créé une innovation qui a pour but de récupérer l’eau du brouillard et des nuages même dans les déserts. L’entreprise qui a créé cette innovation c’est basé sur la toile d’araignée qui est capable d’absorbé l’eau du brouillard. Dans certains pays du globe cette innovation est une avancée de 10 ans car l’eau est directement récupérée dans des filets, qui tombent dans des rigoles puis qui sont directement acheminer dans les villages aux alentours. L’entreprise Aquanopolis créatrice de cette innovation dit que cette innovation permet de recueillir jusqu’à 36 000 litres d’eau par jour, selon la surface mais aussi l’emplacement où il est situé.

Une innovation qui fonctionne bien aussi ? Je dirais les filtres qui permettent de désinfecter l’eau de pluie a l’aide du rayonnement solaire. Cette innovation a été créé par la jeune lauréate du prix de l’environnement. Elle mit cette solution en place en proposant un filtre novateur capable de purifier les eaux de pluie collectées dans une citerne installée dans des zones rurales où l’eau courante n’est pas accessible. Une situation qui touche plus d’un million de personnes au Brésil. L’eau de la citerne est purifiée à l’aide des rayonnements du soleil, un indicateur change de couleur lorsque l’eau devient potable.

Ce sont les deux seules innovations que je trouve pertinente qui ont vraiment un rôle majeur dans la redistribution de l’eau dans les régions du monde qui n’ont pas accès à cette ressource rare. Cela ne résout pas le problème à 100% mais déjà cela est un grande avancer.

L’impact de ces innovations sur les populations

Ces innovations ont eu un impact mondial, mais l’impact pour ces populations qui n’ont pas d’accès à l’eau potable, de nos jours ont ne peut pas survivre sans cette ressource. Les populations qui vivent en campagne et qui n’avait pas d’accès direct à l’eau l’ont désormais, et grâce à toutes les innovations crée dans le monde, elles auront permis de réduire certaines inégalités.

Ces innovations, une fois installé dans les régions du monde en manque d’eau potable ont vu leur croissance augmenter du a une meilleur hygiène et qualité de vie, grâce à l’arrivé d’eau potable directement dans leur village mais le problème restent encore le même une fois cette innovation installe personne n’est capable de la réparer ou même de l’entretenir ce qui est un réel soucis car cela veut dire que tout le travail qui a été réaliser devrait être détruit 10 ans voir 20 ans plus tard cela est du gâchis pour ces populations.

Ces innovations ont eu un impact sur le taux de mortalité lié aux maladies qu’on retrouvait dans l’eau comme la diarrhée, etc.…. Les femmes qui vivent dans ces populations sont enchantées par les nouvelles innovations crée dans leur village, car cela déjà réduira leur temps de marche pour trouver de l’eau potable pour toute la famille. Cela va permettre aux jeunes filles qui allait chercher de l’eau avec leur mère d’aller à l’école plus régulièrement.

Nagad, Dijbouti, Enfants, Les Garçons

Garçons buvant de l’eau. Source : Pixabay

 

Le temps de vie de ces innovations

Le temps de vie de ces innovations sont très faible pour le coup de ces installations en générale, regarder pour l’innovation crée par la jeune lauréate, son installation a un durée de vie maximum de 20 ans, en effet, elle est peu coûteuse mais elle dure que 20 ans c’est à dire que dans 20 ans, cette même population rencontrera le même problème à l’avenir. On admet alors qu’il n’y a pas de réel innovation capable du durer sur le temps, et surtout de durer avec l’augmentation de la population de qui rend les choses difficiles pour la création d’innovation.

Discrimination, Racisme, Gens De Couleur

Homme buvant. Source : Pixabay

Pour moi il n’y a pas d’innovation capable de gérer ces problèmes dans les villages, c’est l’eau qui est récupérer des brouillards mais le problème est encore le même. L’air est de plus en plus pollué du au réchauffement climatique et donc cela va peut-être nécessiter une filtration avant de pouvoir la distribuer aux habitants dans 10 ans. Il faudra crée une nouvelle innovation capable de filtrer l’eau qui aura été récupérer à partir du brouillard avant quelle n’arrive à destination des villages dans les zones défavorisées.

On peut en conclure que ces innovations ont un réel enjeu pour le marché économique mais surtout les gardiens de notre planète que nous sommes tous, habitants de la terre. A force d’utilise nos ressources naturelles, nous, pays développés, nous ne permettons pas aux pays défavorisés de vivre convenablement, je pense qu’il serait plus judicieux d’aider ceux qui sont dans le besoins et eux pourraient également nous donner en échange, ou nous aider dans les points où ils sont le plus fort.

La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. » 

Moulière Aymeric

 

Bibliographie analytique

David baché, Mali: des solutions innovantes pour l’accès à l’eau potable {en ligne}. RFI, publié le 08/03/2018 {date de consultation 10 décembre 2019}. Disponible sur http://www.rfi.fr/fr/emission/20180308-mali-solutions-innovantes-acces-eau-potable

Emile Costard, Un tanzanien remporte le prix africain de l’innovation grâce à un filtre à eau {en ligne}. Le monde, publié le 05/06/2015 { date de consultation 1 février 2020}. Disponible sur https://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/06/05/un-tanzanien-remporte-le-prix-africain-de-l-innovation-grace-a-un-filtre-a-eau_4648537_3212.html 

Lucie fehlbaum, Ils réinventent l’eau potable {en ligne}.  Tribune de Genève , publié le 24/01/2017 { date de consultation 1 février 2020}. Disponible sur  https://www.tdg.ch/monde/afrique/reinventent-eau-potable/story/16776346 

ONU, la jeune lauréate du prix de l’environnement de la région Amérique latine et les Caraïbes invente une solution solaire novatrice pour purifi… {en ligne}. Organisation des Nations Unies programme pour l’environnement, publié le 17/09/2019 { date de consultation 20 janvier 2020}. Disponible sur https://www.unenvironment.org/fr/actualites-et-recits/communique-de-presse/la-jeune-laureate-du-prix-de-lenvironnement-de-la-region 

Paul Molga, Climat: pression sur l’eau potable {en ligne}. Les Echos, publié le 20/05/2019 {date de consultation le 4 janvier 2020}. Disponible sur  https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/climat-pression-sur-leau-potable-1022519 

Pierrick Labbé, Cinq innovations qui vont changer notre rapport à l’eau {en ligne}. Objet connecté, publié le 15 avril 2017 { date de consultation le 10 décembre 2019}. Disponible sur https://www.objetconnecte.net/innovation-rapport-eau-1504/ 

Afrique: l’innovation facilite l’accès à l’eau {en ligne}. Tribune Ouest Côte d’Ivoire et Afrique occidentale {date de consultation le 15 décembre 2019}. Disponible sur https://tribuneouest.com/2017/10/13/afrique-eau-dominique-nouvian-ouattara/ 

L’île d’El Hierro, bientôt 100% autonome en énergies renouvelables {en ligne}. Le monde, publié 27/06/2014 {date de consultation le 10 décembre}. Disponible sur https://www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/27/l-ile-d-el-hierro-bientot-100-autonome-en-energies-renouvelables_4446956_3244.html 

Un tiers de la population africaine privée d’eau potable: quelles solutions structurelles {en ligne}. Notre planète info, publié le 18 décembre 2018 {date de consultation 10 janvier 2020}. Disponible sur https://www.notre-planete.info/actualites/1846-eau-potable-Afrique-solutions 

Les innovations pour produire de l’eau potable, {en ligne}. LCI, publié 03/06/2018 {date de consultation 10 janvier 2020}. Disponible sur https://www.lci.fr/high-tech/les-innovations-pour-produire-de-l-eau-potable-2089289.html 

Ce contenu a été publié dans Créativité, innovations, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’eau potable pour les populations défavorisées

  1. btsenil dit :

    Un avis semble – t – il un peu trop tranché, peut-être à nuancer ? Ou pas, après tout la thèse forte dans ce texte est claire, sert de fil conducteur pour le lecteur et capte totalement son attention. Une image semblant déplacée à la fin du blog, du très bon travail avec une super restitution des cours de M51, avec des nombres et des exemples tout à fait pertinents

    Léandre Laboureau

  2. btsenil dit :

    Ton article est claire et bien structuré malgré les quelques fautes d’orthographes et une mauvaise référenciation des images.

    Pothier Juliette