Les musiciens et leur rapport au bonheur

country-946706__340

I) Les musiciens et l’accès au marché de la musique:

Les musiciens qui se lancent dans une carrière dans la musique doivent souvent prendre un chemin loin d’être bordé de rose. Pour réussir dans cette voie, les musiciens doivent souvent faire face à de nombreux problèmes: se faire connaitre, trouver un producteur, réussir à gérer leur vie professionnelle ainsi que leur vie personnelle tout en réussissant à vivre de cette passion.

Aujourd’hui, réussir à vivre de cette passion musicale est de plus en plus compliqué car les producteurs se font de plus en plus rare, et avec la hausse des téléchargements de musique par rapport à la vente de cd, réussir à vivre en étant musicien devient compliqué. A titre d’exemple, sur un site de téléchargement de musique payant, avec un abonnement de 9,99 euros par mois, l’artiste ne touche que 0,99 centimes par téléchargement d’une de ses musiques. Sur Youtube, la plateforme où l’écoute est la plus importante, il faut 16 millions de vues sur une musique pour que le musicien arrive à gagner 1600 euros. Ces deux exemples sont dans le cas ou le musicien est soutenu par un producteur. Suite à ce constat, 55% des musiciens qui se lancent sur le marché s’auto-produisent, ce qui leur permet de toucher plus d’argents pour l’écoute ou le téléchargement de leur musique.

Le faite de s’auto-produire amène d’autres problèmes: réussir à trouver l’argent pour son premier cd, gérer ses tournées, ses fans, son image. Autant de paramètres qui vont s’accumuler dans la tête de notre musicien et qui pourront limiter son bonheur personnel.

 

II) La considération du musicien:

Le musicien à toujours été considéré selon deux formes: le musicien qui as réussit à percer, qui vit de sa passion et qui arrive à se faire adorer par ses fans pendant plusieurs années. L’autre forme est le musicien qui n’as pas encore percer, qui vit lui aussi sa passion, mais qui n’arrive pas à en vivre. Ce constat n’est pas récent, car déjà au XVIIIème siècle, les musiciens étaient soit des chef d’orchestre reconnu, qui vivaient dans la bourgeoisie, ou alors des personnes qui étaient considérés comme des domestiques, juste bon à animer certaines fêtes.

De ce faite, les musiciens peuvent se sentir mal par rapport aux grandes stars, qui arrivent à vivre de leur passion, et ainsi avoir du mal à atteindre un bonheur personnel au travers de leur passion. De plus, le faite de classer les musiciens dans différentes cases peut provoquer une frustration pour certains, car être considérer comme un « musicien avec peu de talent » peut blesser les personnes concernés, et ainsi compromettre leur accès au bonheur.

guitar-445387__340

 

III) La musique comme aide pour atteindre le bonheur:

Cependant, la musique peut avoir un effet bénéfique sur toutes personnes qui en écoute. On pourrait donc ce dire que le musicien, qui écoute et joue de la musique (souvent chaque jour) à de meilleures dispositions au bonheur. Pourtant, l’écoute est différente de la composition. Quelqu’un qui écoute de la musique ne pense pas à toutes les étapes de création pour atteindre un morceau d’environ 3 minutes en moyenne.

De ce faite, même si les musiciens sont ceux qui ont le plus accès à l’écoute de la musique, ils n’ont pas le même rapport à l’atteinte du bonheur par l’écoute de la musique, car quand ils jouent, ils cherchent aussi à bien jouer, à atteindre une sorte de perfection, ce qui peut limiter leur accès au bonheur en cas de non atteinte de leurs attentes.

Batoz William

  • Viennot, Marie, Plus dure la vie (de musicien). Dans Le Billet économique [en ligne]. France Culture, 06 juin 2016. Disponible sur:

https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/plus-dure-la-vie-de-musicien

 

  • Carlier, Matthieu, Cette zone du cerveau qui rend sensible à la musique. Dans Le Huffington Post [en ligne], 13 avril 2013. Disponible sur:

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/12/cette-zone-du-cerveau-qui-nous-rend-sensible-a-la-musique_n_3068430.html

 

  • Je vis avec un passionné [en ligne]. Psychologies, décembre 2011. Vivre avec la passion de l’autre. Disponible sur:

http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Vivre-avec/Articles-et-dossiers/Je-vis-avec-un-passionne

 

  • Yates, Jeff, Que se passe-t-il dans le cerveau d’une personne qui écoute de la musique? Dans Métro [en ligne], 18 juin 2015. Disponible sur:

http://journalmetro.com/dossiers/special-bonheur/795287/la-musique-en-mode-bonheur/

 

  • Szendy, Peter, Le condition musicale. Dans La vie des idées [en ligne], 2 mai 2013. Disponible sur:

http://www.laviedesidees.fr/La-condition-musicale.html

 

  • Sibaud, Laetitia. Les musiciens de variété à l’épreuve de l’intermittence. Des précarités maîtrisées? La nouvelle revue du travail [en ligne], 1 mai 2014. Disponible sur :

https://nrt.revues.org/1762

 

  • Le Guern, Philippe. Quand le sociologue se raconte en musicien. Remarques sur la valeur sociologique de l’autobiographie. Volume [en ligne], 15 septembre 2007. Disponible sur :

https://volume.revues.org/1682

 

  • Bailbé, Joseph-Marc. De Liszt à Berlioz: réflexions sur la condition de l’artiste musicien. Dans Romantisme, 1987, n°57. Littératures-Arts-Sciences-Histoire. Page 7 à 16.

 

  • Métiers de la musique [en ligne]. Philharmonie de Paris. L’artiste-musicien et le régime de micro-entrepreneur. Disponible sur :

http://metiers.philharmoniedeparis.fr/musicien-auto-entrepreneur.aspx

 

  • Surmortalité des musiciens qui pratiquent le rap, hip-hop, métal [en ligne]. Médecine des arts, 2015. Disponible sur:

http://www.medecine-des-arts.com/fr/surmortalite-des-musiciens-qui.html

Ce contenu a été publié dans Le bonheur, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.