L’impact des technologies numériques sur la communication interpersonnelle des jeunes

Depuis une dizaine d’années, l’innovation des technologies numériques prend de plus en plus d’ampleur dans notre vie quotidienne mais ce sont les jeunes qui sont le plus impacté. Les NTIC (Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication) sont l’une des principales causes du changement de comportement des jeunes face à la sociabilisation.

Nous nous sommes donc questionnés sur le sujet : « En quoi l’innovation dans les technologies numériques impacte-t-elle la communication interpersonnelle des jeunes du monde entier, dans leur vie quotidienne, depuis une dizaine d’années ? »

Par cdd20, le 19 mars 2019 sur Pixabay 

Les nouvelles technologies numériques

La révolution numérique nous a donné de nouveaux outils pour établir et maintenir des contacts avec les gens. Elle a également modifié la façon dont nous entretenons des rapports avec eux sur le plan personnel ou professionnel. Les téléphones et les réseaux sociaux sont de nos jours un moyen rapide et efficace pour communiquer avec notre entourage, quel que soit l’endroit et/ou la distance à laquelle nous nous trouvons l’un de l’autre.

Cependant, cette nouvelle ère du numérique ne possède pas que des avantages, elle est aussi néfaste pour notre vie de tous les jours et notamment pour notre intégration dans la société.

La technologie renferme-t-elle ?

Les TIC ont diverses conséquences sur les personnes et sur les liens sociaux, que ce soit positif ou négatif. Certains jeunes pensent qu’être connecté sur les réseaux leurs permet une meilleure sociabilisation et d’autres, au contraire trouve que cette connexion permanente les renferme. C’est pour cela que des études ont été mené par des universités, des psychologues ou des sociologues afin d’éclaircir ces différents points de vue.

Le positif du numérique

Tout d’abord, nous pouvons voir que les TIC permettent d’entretenir beaucoup plus facilement les liens sociaux qu’ils soient faibles ou forts, particulièrement pour les gens qui utilisent les réseaux sociaux.

Cependant, les contacts réels primeraient encore sur les autres méthodes de communication. Notons qu’une part importante des échanges numériques se fait entre personnes qui se connaissent déjà dans la vie réelle. Pour bien comprendre comment les TIC entraînent des conséquences dans les relations interpersonnelles, il faudrait comparer les liens sociaux avant et après l’apparition des TIC. Le renfermement social n’aurait guère changé comparer aux années 80, époque où les TIC n’existaient pas dans la vie de tous les jours.

Nous considérons que les TIC ne sont pas des facteurs de rupture, mais plutôt des dispositifs qui relient les jeunes générations avec la société. L’apparition des TIC dans la vie des personnes ne semblerait pas avoir eu d’influence négative sur le fait de participer à des activités sociales et/ou associatives.

Pour finir, les technologies numériques permettraient également de mobiliser beaucoup de personnes de façon rapide afin de provoquer des changements, par exemple pour l’organisation de manifestions, cérémonies, hommages, …

Le négatif du numérique

Pour commencer, les TIC sont, pour la plupart des personnes, des outils qui entraînent une diminution des contacts réels au détriment du virtuel et une rupture dans la communication. Ces personnes considèrent également que les technologies numériques engendrent une séparation physique et une fin des rencontres en face à face. Nous considérons que les TIC favorisent l’augmentation du sentiment de solitude et de l’isolement social, en particulier chez les personnes qui utilisent ces technologies pour des activités solitaires, telles que la navigation Internet.

Par mohamed_hassan, le 15 janvier 2018 sur Pixabay          

Ensuite, certaines études considèrent que les communications numériques entraînent une augmentation des conflits interpersonnels. Ce phénomène serait à l’origine de différents facteurs :

Cela, s’expliquerait par le fait que ces modes de communication ne mettent pas suffisamment en contexte les écrits, qu’ils favorisent la franchise et les textes impertinents ainsi que les communications abrégées. Il a été démontré que les outils technologiques ne permettent pas d’analyser le langage non verbal de la personne, c’est-à-dire l’expression, les gestes et les mouvements de la personne qui sont visibles seulement en face à face (Etude américaine de Patricia Marks Greenfield, réalisé en 2014 sur l’impact du numérique sur les relations sociales des adolescents). L’anonymat qu’offrent les technologies numériques permet également un affrontement moins stressant entre les individus, occasionnant ainsi l’augmentation de conflits en ligne.

Enfin, l’augmentation de la communication numérique au détriment de la communication en face à face ou de vive voix entraînerait une dépersonnalisation dans les communications interpersonnelles.

 

Pour conclure, depuis que les Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication se sont réellement ancrées dans notre société, le débat de l’impact sur nos communications interpersonnelles s’est donc ouvert. Suite à plusieurs études réalisées depuis ces dernières années, il a été démontré que les TIC impact la communication interpersonnelle. Malgré des points positifs, elles en restent néanmoins négatives pour la communication entre les personnes par les utilisateurs de ces technologies.

 

Robin MARILLER

Thibaut MERLE

 

Bibliographie analytique :

Ce contenu a été publié dans Créativité, innovations, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à L’impact des technologies numériques sur la communication interpersonnelle des jeunes

  1. btsenil dit :

    Sujet intéressant, avec un investissement personnel ressenti, et un rendu correcte des différentes études. Malgré une mise en forme très scolaire que je trouve dommage pour un blog cet article est clair et traite bien du sujet, une illustration supplémentaire et quelques hyperliens le rendraient cependant plus attrayant.

    Léandre Laboureau

  2. btsenil dit :

    Votre sujet d’actualité est intéressant. Votre plan est bien structuré même si des transitions auraient apporté plus de légèreté à votre écrit. Néanmoins, le rendu globale est pertinent et incite à la réflexion sur notre perception des TICs dans la société.

    Ps: Dommage pour les sources des photos qui n’ont pas d’hyperliens

    Théophile HECTOR DUCHASSIN

  3. Camille AMARAL dit :

    Article intéressant, bien d’actualité et qui nous concerne tous. Très bon point de parler de l’anonymat qui peut donner des ailes à certains, on a tendance à l’oublier.
    Quelques petites fautes mais très bon travail.