Peut-on réellement vivre heureux sans bien ?

Le bonheur représente un état stable et durable dans le temps, il peut se caractériser par un état de satisfaction ou de sérénité, on le trouve seul ou à plusieurs; c’est le partage et les rencontres, le voyage, les souvenirs…C’est aussi de n’avoir besoin de rien ne dépendre de rien et vivre au jour le jour.
La société de consommation est une expression utilisée pour désigner une société au sein de laquelle les consommateurs sont incités a consommer des biens et des services de manière abondante.
Par ailleurs nous sommes tous contrains a la consommation, donc à l’acquisition de biens matériels, nous adoptons un comportement matérialisme.

Continuer la lecture

Publié dans Le bonheur | 3 commentaires

Le malheur d’être riche

moneyQu’est-ce que le Bonheur ?

D’après le dictionnaire Larousse, la définition du Bonheur serait la suivante: Bonne chance, circonstance favorable, état de complète satisfaction.

Pourtant la perception du bonheur semble différente selon la personne interrogée et dans la pensée commune on aurait tendance a croire que l’accès au bonheur serait facilité par l’argent.

 

Mais alors qu’est-ce vraiment l’argent ?

L’argent ou autrement dit la monnaie est, selon Aristote, définie par trois fonctions: Elle sert d’unité de compte, de réserve de valeur et enfin serait un intermédiaire des échanges.. Un intermédiaire des échanges ce qui laisse à penser que l’argent nous permettrait de se procurer n’importe quel bien afin de satisfaire la moindre de nos envies, a condition d’en posséder suffisamment bien sûr.

 

L’argent sert d’unité de compte

Il est donc aisé de quantifier une quantité d’argent mais alors afin de comparer le niveau de bonheur d’un pays en fonction de sa situation économique il faudrait également quantifier le bonheur, chose bien moins aisé même si des études sont menées par des scientifiques afin de quantifier le niveau de bonheur générale d’un pays.

Cette relation entre la situation économique d’un pays et son niveau de bonheur générale peut permettre de répondre a la question: est-ce que l’argent fait le bonheur ?

 

Des besoins différent selon les pays

Les sociétés occidentales sont composés de pays dit développés opposé au pays dit non développés ou en voie de développement, le rapport a l’argent au sein de ses pays est donc évidement différent. En voici la raison..

pyramide de Maslow

L’image ci-dessus est ce qu’on appel la pyramide de Maslow, elle a été élaboré a partir des observations faites dans les années 40 par le psychologue américain Abraham Maslow.
Si on s’intéresse au deux premiers étages de la pyramide, c’est a dire les besoins physiologiques et des sécurité, on peut facilement se rendre compte que dans nos sociétés occidentales, ces besoins sont facilement accessibles pour une grande majorité de ses habitants du fait sans doute d’une situation économique assez florissante cependant ce n’est pas la même situation dans les pays non développés.
En effet dans des pays où sévit une crise alimentaire (du a des bas revenue et a un prix élevé de la nourriture), comme au Soudan ou en Éthiopie, l’accès a la nourriture pour les populations de ces pays semble compromis et donc le premier étages de la pyramide n’est pas remplie ce qui va compromettre l’accès au bonheur.
Prenons aussi l’exemple d’un pays ou une grosse partie de la population vit en dessous du seuil de pauvreté(fixé a 1.9 dollars par jour et par personne par la Banque Mondiale en 2015), comme en Bolivie ou au Venezuela, dans ce cas c’est le deuxième étage de la pyramide qui n’est pas remplie.
D’après ces deux exemples, il est facile de penser qu’un augmentation du revenue par habitant pourrait remédier a ces problème et donc dans ce cas l’argent serait source de bonheur ce qui n’est pas le cas dans nos sociétés occidentales car les deux premier étages de la pyramide sont généralement acquis et le fait que les trois derniers étages ne peuvent être accomplis a l’aide d’argent donc dans les pays développés posséder beaucoup d’argent ne signifie pas forcément une vie heureuse mais peu néanmoins réduire les moments de véritable malheur, ce qui n’est pas la même chose.

Article rédigé par Quentin PANCHER et Julia OLIVIER

Publié dans Le bonheur | Marqué avec , | 4 commentaires

L’économie du bonheur : un concept prometteur

La branche de l’économie qui étudie le bien-être subjectif s’appelle désormais l’économie du bonheur, et ne doit pas être confondue avec l’économie du bien-être.

Selon le CNRTL, le bonheur se définit comme l’état essentiellement moral atteint généralement par l’Homme lorsqu’il a obtenu tout ce qui lui paraît bon, et qu’il a pu pleinement satisfaire ses désirs, accomplir totalement ses diverses aspirations, trouver l’équilibre dans l’épanouissement harmonieux de sa personnalité. Ainsi, il est légitime de se poser la question suivante : en quoi l’économie du bonheur pèse-t-elle sur l’économie générale? Le premier volet de notre article présente les apports de l’économie du bonheur sur l’économie générale et nous nuancerons nos propos en exposant des limites.

 

Les apports de l’économie du bonheur sur l’économie générale 

 

master-1904748_960_720 (1)

Un ouvrier épanoui (source : Pixabay) Continuer la lecture

Publié dans Le bonheur | Marqué avec , , , , , , | 4 commentaires